Le trou noir

( 0 Votes )

Il suffisait de croiser Vern Cotter vendredi soir Montpellier, la fin du match, pour deviner l'tendu des dgts subis par ses joueurs en l'espace de 80 minutes. Jamais dans l're Cotter, l'ASM n'avait subi tel revers. Pire, un tel non match !! Inquitant.

Montpellier, 75me minute de jeu, le regard vide, les traits du visage tirs, Vern Cotter regarde impuissant la fin de la rencontre entre Montpellier et l'ASM, dont l'issue ne fait plus aucun doute. L'aprs par contre, s'annonce compliqu. Car au-del de la dfaite, trs lourde 43-3, c'est tout un systme de jeu qui semble avoir t mis mal, et tout un groupe qui semble gagn par le doute.

A commencer par Ludo Rado qui passe totalement ct de son match au poste d'ouvreur, laissant d'innombrables boulevards dfensifs, exploits un un par les Montpellirains. Inacceptable ce niveau de la comptition. Sans oublier les nombreuses pnal-touches non trouves. Rado quitte ses partenaires au dbut de la seconde mi-temps.

Que dire de Sivivatu, Fofana, Nalaga mconnaissables balle en main, multipliant les en-avants et les fautes d'apprciations dans le jeu. Seul Parra et Buttin ont fait le job autant que possible. L'ouvreur international a du se sentir bien seul au milieu de ce champs de bataille. Quant JMB, il a failli sur un exploit personnel inscrire le seul essai de la partie ct Jaune et Bleu.

Vosloo l'accoutum agressif et incisif, a multipli les faute dans les rucks sans jamais se montrer l'image de lui-mme.

L'air dpit du capitaine Bonnaire, tout au long de la partie, en dit galement long sur l'tat d'esprit du groupe. Un capitaine qui ne parle est l'image de son groupe, dans le doute absolu.

On pensait que les joueurs s'taient dit les choses depuis la fin de saison dernire. Peut-tre qu'il y a encore du pain sur la planche et qu'il est encore temps d'agir pour ne pas compromettre cette ultime saison cotterienne.