( 2 Votes )

Le Michelin a retrouvé hier cette tension toute particulière qui règne autour de ce match atypique entre Clermontois et Brivistes. Si les précédentes éditions étaient plus que déséquilibrées, la dernière en date fut crispante et tendue jusque dans les dernières minutes du match. Le derby est de retour et les supporters des deux camps ne s'en plaindront pas.

C'est au bout d'un suspense insoutenable de 80 minutes, que les Jaunards ont finalement remporté ce derby du centre face à des Coujoux plus que méritants. Si la victoire est toujours belle, celle ci est pleine de paradoxes. Certes les Brivistes ont proposé une opposition rude et inspirée, mais les Jaunards ont clairement manqué de maîtrise dans leur jeu. Pourtant les trois essais auvergnats inscrits sont magnifiques à l'image d'un Rougerie tonitruant sur l'aile gauche. Pourtant positionné en second centre, le capitaine des Jaunards est à l'origine des deux premiers essais après des inspirations géniales en bord de touche. Buttin et Nalaga se charge de la finition.

Mais les Brivistes l'avaient annoncé, ils étaient venus faire un coup. Ce n'est pas le score en leur défaveur qui va innihiler leurs intentions. Menés au score à deux reprises, suite à aux essais de Buttin et Nalaga,  à chaque ils trouvent les ressources pour recoller et de quelle manière. Si le premier essai est litigieux, le second de Radikedike est magistral. Après avoir déposé Rougerie sur un pas, il tape à suivre pour aplatir en bout de course. Chapeau bas. Si bien qu'au repos, le score est de 20 partout.

La deuxième mi-temps sera dès plus crispante puisque peu de points seront marqués avant la 65ème minute de jeu, qui voit les Coujoux prendre les devants pour la première fois de la partie. On se dit alors que si cette invincibilité à domicile doit prendre fin, les Brivistes sont finalement les hommes de la situation. C'est alors que Brock James, entré aux citrons, et nettement plus à l'aise que Delany, réalise le geste du match. D'une chistera anthologique dans le dos, il offre un essai en bout de ligne à Nalaga qui fait enfin exulter une Yellow Army, bien timide durant toute la rencontre. La faut à qui à quoi ?

Si les prestations Jaune et Bleu sont en demi-teinte cette saison, n'ayons pas peur des mots, la Yellow Army est également en demi-teinte. Le stade était affreusement calme hier, malgré l'anniversaire des Ultravulcans, et la fougue des supporters brivistes en tribune. Ou est passé l'indéfectible soutien des supporters dans ces moments difficiles. Impossible de répondre à cela mais il y a comme un malaise ambiant visiblement.

Toujours est-il que l'ASM, malgré une prestation moyenne, a inscrit trois essais magnifiques et a su préserver l'essentiel, son invincibilité à domicile. 66ème succès de rang au Michelin, toutes compétitions confondues, et une seconde place au classement derrière le Stade Toulousain et devant le RC Toulon. Les Coujoux empochent de leur côté un bonus défensif plus que mérité.