( 0 Votes )

Menée de 10 points au repos (13-3) après une première mi-temps catastrophique dans la finition, et ce malgré d'excellentes intentions dans le jeu, l'ASM semblait écrire le pire scénario pour ce match aux airs de 1/8 de finalle de la HCup. Heureusement, le deuxième acte fut tout autre, l'ASM s'offrant même le luxe d'infliger un cinglant 13-0 aux Anglais, synonyme de victoire des plus précieuses à quatre points.

Dès l'entame de match, les intentions et la maîtrise de l'ovalie sont auvergnates. Après trois points inscrits au pied par Brock James, les Jaune et Bleu campent dans le camp anglais. Ils sont d'ailleurs à deux doigts de marquer le premier essai du match par Nalaga, qui après une passe lumineuse au pied de Brock James, n'arrive malheureusement pas à maîtriser l'ovalie qui finit en touche. Un boulevard s'était pourtant ouvert devant lui. Bis repetita quelques minutes plus tard, avec une passe géniale d'un Brock James en grande forme, à destination de Fritz Lee qui malgré un intervalle prometteur, n'arrive à son tour pas à maîtriser le ballon.

Comme souvent dans ce genre situation, le match bascule sur un détail. Suite sur une pénalité anodine jouée à la main par Dany Care, les Anglais, que l'on savait joueurs balle en main, vont inscrire un essai de 80 mètres de toute beauté. Sivivatu, mal replié laisse un boulevard sur l'aile, et suite à une chistera de grande classe de son demi de mêlée, véritable détonateur du XV des Harlequins, permet à son 3/4 centre d'aller applatir dans l'embut. Le vent à tourner et les Anglais ont su saisir leur chance. 10-3 puis 13-3.

La seconde période s'annonce tendue, d'autant que les joueurs de ASM reviennent sur le terrain sans montrer de réelles intentions nouvelles. C'est pourtant sur un coup de pied aux apparences anodines de Morgan Parra, visiblement en pleine possession de ses moyens physiques, que le premier essai Jaunard va être inscrit par Nalaga. Le Fidjien qui avait certainement à coeur de se rattraper, après sa bévue de début de match, profite d'un rebond favorable pour ajouter cinq points au tableau d'affichage (13-8).

Le score va longtemps rester inchangé, tant les équipes se neutralisent sur un terrain gras et usant pour organismes. Pourtant l'ASM n'abdique et Rougerie se voit offrir une nouvelle opportunité de porter ballon près de la ligne d'en-but. Décidément incontrôlable près des vingt deux mètres anglais, l'ovalie échappe au capitaine Jaune et Bleu.

Il reste moins de dix minutes de jeu et l'issue du match semble se dessiner positivement pour les Quins. D'autant qu'ils obtiennent une pénalité face aux perches qui sembent fatalement sonner le glas pour l'ASM. L'ouvreur anglais plutôt juste jusque là, voit pourtant son coup de pied passer à côté des perches.

C'est le tournant du match, puisque deux minutes plus tard, sur une énième offensive près de la ligne de d'en-but anglaise, la solution va enfin se préciser après une travail énorme des avants. Sivivatu, transparent jusque là, aplatit en bout de ligne, et permet à l'ASM d'arracher un match nul provisoire, James ratant une nouvelle fois la transformation (13-13).

Ce résultat nul est positif en perspective de la qualification, mais risque de ne pas suffir pour espérer décrocher un 1/4 de finale au Michelin. L'ASM repart au combat et obtient une pénalité que transforme James (16-13). L'ASM se dirige alors vers une qualification en 1/4 dès la fin du match, à moins d'un exploit anglais. Il reste trois minutes.

Trois minutes, qui vont durer bien plus dans la tête des Auvergnats. D'autant que les Anglais, se sachant éliminés, tentent le tout pour le tout. Ils obtiennent une nouvelle pénalité face aux perches. Ils jouent la pénal touche sur les cinq mètres. Ironie du sort, le lancer n'est pas droit. La sirène a retenti. Il reste aux Auvergnats à maîtriser la mêlée dont ils ont l'introduction pour clore la rencontre. Sur l'introduction de Parra, Paulo rate le talonnage. Les Anglais récupère l'ovalieet s'offre une ultime offensive dans les vingt deux Jaune et Bleu. Après plusieurs temps de crispant insoutenables, l'actions avorte sur un en-avant anglais.

La victoire est d'autant plus belle que le scénario fut long à s'écrire. Les Jaune Bleu sont qualifier pour les 1/4 de finale de la HCup pour la troisième année consécutive, et s'offrent un dernier match de gala au Michelin, face au Racing, pour décrocher un 1/4 de finale à domicile, le deuxième du nom. Rendez-vous dimanche prochain pour le verdict de cette phase de poule de la HCup.